Les différents types de sucre

Les différents types de sucre

Aujourd’hui, le sucre est omniprésent dans notre société malgré les nombreuses études et alertes sur sa dangerosité et le fait d’en abuser. Énormément utilisé par l’industrie agroalimentaire pour relever le goût et améliorer la conservation, le sucre est en surabondance dans nos plats. Il est la cause du développement du diabète, de l’obésité, de cancers et d’autres maladies… Malheureusement les autorités françaises ne donnent pas assez d’informations là-dessus. Pourtant le sucre est une véritable drogue  par l’effet qu’il procure au cerveau.

Pour vous aider dans la compréhension des étiquettes alimentaires et savoir quels sont les sucres vraiment dangereux pour la santé, voici un petit guide du sucre, les types et leurs particularités.

 Liste des types de sucres

  • Maltodextrine : (Index Glycémque  105) :  Sucre ayant le plus grand index glycémique, une véritable bombe d’insuline. Très prisée des bodybuilders pour remplir leur stock de glycogène pendant l’entrainement. Hormis pendant le sport, n’a aucune utilité et est dangereux pour votre corps.
  • Glucose : IG de 100 : équivalent au pain blanc, c’est l’indice de référence glycémique, le glucose est directement assimilable par l’organisme. Très haut index glycémique, utiliser industriellement en agent de charge, à éviter !
  • Sirop de maïs : IG de 75. Très utilisé dans l’industrie agroalimentaire, souvent à base d’OGM, il est très mauvais pour la santé, car il n’apporte rien de nutritif et augmente beaucoup l’insuline. Son homologue HFSC (high fructose syrup corn) sirop de, mais à haute teneur en fructose est encore pire pour la santé. À fuir !
  • Sucre de table : IG de 65. À base de saccharose, le sucre blanc que l’on connait tous.  Très acidifiant pour l’organisme, il n’apporte rien d’intéressant et provoque un gros pic d’insuline. À évier
  • Miel : Suivant les miels, l’IG va de 50 à 65. Le miel contient un mélange de glucose et fructose, il est rempli d’antioxydants, minéraux. Bref, le miel est bon pour la santé ! Cependant, cela reste un sucre calorique, il faut garder une certaine modération ^^.
  • Mélasse : (IG de 55) : C’est un sucre qui n’a pas très bonne réputation en France, mais qui est beaucoup utilisé pour le Rhum industriel. La mélasse a quelques minéraux intéressants que l’on peut retrouver ailleurs. Si vous aimez le goût prononcé, vous pouvez en manger de façon exceptionnelle.
  • Sirop d’érable : (ig de 54) c’est la sève des érables qui a été raffinée. Il dispose de pas mal de minéraux intéressants comme le potassium, calcium ou magnésium et des polyphénols. Il a un index glycémique modéré. Je dois avouer que sur des pancakes ou crêpes, c’est une tuerie !! J  Mais bon, à utiliser exceptionnellement
  • Sucre de noix de coco (de fleur de noix de coco) : Le must-have ! C’est un sucre ressemblant au sucre de canne  et à faible indice glycémique (35). Il s’associe parfaitement avec vos cuisines et recettes. Seul hic, son prix..
  • Le sirop d’agave :  (IG de 30) très controversé… car à base de fructose, il a un index glycémique faible et intéressant, mais le fructose est métabolisé par le foie avant d’être utilisé par le corps en énergie. Et malheureusement trop de fructose risque d’engraisser le foie, car il ne pourra pas tout traiter. Il faut donc l’utiliser avec modération .
  • Stévia : L’édulcorant qui a le vent en poupe ! 200 fois plus sucrée que le sucre, la stévia provient d’une plante. Avec un index glycémique très bas (1), il ne provoque pas d’insuline et est parfait pour les diabétiques et ceux qui veulent faire attention. Léger goût anisé, vous pouvez l’utiliser les yeux fermés ! Cependant attention à la marque que vous acheté, il y a souvent des agents de charges contenant maltodextrine, dextrose.. À légère dose, cela n’augmente pas les calories, mais cela peut être un faux avantage pour certaines utilisations.
  • Sucralose : Édulcorant vendu sous le nom de Slenda. Aujourd’hui les marques Canderel, Hermesetas , etc.. l’utilisent à la place de l’aspartame, car toutes les études ont démontré qu’il n’y avait aucun risque pour la santé.. pour le moment. Son pouvoir sucrant est d’environ 500 fois celui du sucre de table. Toutes les boissons lights qui se décrivent sans aspartame utilisent de la sucralose, son numéro d’additif est le E955.

Personnellement je n’utilise que ça comme édulcorant, bien moins chère que la stévia et avec un meilleur goût pour moi, lorsque j’ai besoin de sucrer quelque chose, j’ai ma petite boite de sucralose ^^.

Aspartame : Cet édulcorant n’est plus à présenter à cause de toute la mauvaise pub qu’il a récolté …à juste raison ! L’aspartame est cancérigène et donne des naissances prématurées. Et puis aujourd’hui la sucralose et la stévia le remplacent facilement. L’aspartame est à bannir dans tous vos produits !

 

En conclusion, si vous optez pour des édulcorants pour votre café ou votre thé, choisissez la stévia ou la sucralose. Pour vos recettes, le sucre de noix de coco et le miel si vous pouvez les utiliser. Sinon le sucre blanc, mais il faut vraiment les limiter pour éviter les pics d’insuline. Gardez vos desserts préférés pour les grandes occasions, ils n’en seront que plus appréciés ^^

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu